Circuler à pied à KL représente une expérience à part entière. Il n’y pas meilleur moyen de s’imprégner de l’atmosphère de cette ville : une ville extrêmement bruyante et polluée, où les voitures, camions, motos règnent en maitre.

On s’aperçoit très vite qu’hormis les quelques passerelles suspendues et climatisées reliant le quartier de Bukit Bintang au KLCC, le reste de la ville n’est absolument pas conçu pour les piétons. Il est traversé d’autoroutes et de grands boulevards. Traverser la rue est un parcours du combattant : 

  • Il faut savoir qu’aucun véhicule ne s’arrêtera jamais pour vous laisser passer, au mieux vous vous ferez klaxonner, au pire je préfère ne pas tester.
  • Il vous faudra trouver un passage piéton (peu fréquent) et parfois même faire de gros détours pour en trouver un ou trouver un endroit à peu prêt « traversable ».
  •  Lorsque vous avez de la chance, le passage piéton peut être muni d’un feu : oh génial vous dites vous, on va traverser en toute sécurité ! Mais c’est sans compter sur le fait que :

* par définition le feu des voitures est tjs vert ici

* si par chance votre passage clouté dispose d’un feu, il faudra appuyer sur un bouton pour l’activer

* si par chance l’activation du bouton fonctionne (à savoir un petit bonhomme rouge s’allume), il vous faudra patienter de très très longues minutes (jusqu’à plus de 5min….voir même pê plusieurs heures, mais nous avons jeté l’éponge avant).

* si enfin le petit bonhomme vert s’allume, piquez un sprint car vous aurez alors 10s top chrono pour travers un boulevard à 6 voies de circulation ! Véridique avec un chrono qui défile au dessus du petit bonhomme !

DSC00890red

DSC00947red

DSC00951red