Pour la première fois, je raconte depuis la France, 4 jours déjà après notre retour. Tous mes autres écris ont été fait à Bali.

 

Le 5 août, nous quittons déjà Gili Air.

 

Le bateau est à midi. Guère le temps de faire autre chose avant : petit déjeuner, valises....A 11h, nous quittons l'hôtel, à pieds. On nous prend pour des fous de regagner le sud de l'île à pieds, avec nos 3 enfants, nos 3 valises et nos 5 sacs à dos. Et alors ? On a des jambes, non ? Hors de question de re-payer 100 000 roupies pour prendre une calèche, c'est trop cher. Il est vrai que les valises ont des roulettes, mais dans le sable, c'est sportif !

DSC06827red

Nous arrivons suffisamment en avance à la plage (puisque, je me répète, il n'y a jamais d'embarcadère par ici). Le bateau aura, lui, 45 min de retard. L'attente commence. Mais il y a pire comme cadre pour attendre !

DSC06848red

DSC06856red

Clément récupère nos billets pour le bateau et en profite pour essayer d'organiser notre transfert terrestre de Sanur (arrivée du bateau) à Jimbaran (Côte sud ouest de Bali).

C'est la première fois qu'on essaiera de nous arnaquer : on nous trouve un taxi, on négocie le prix, et là on nous demande de payer en avance ! Hors de question ! Le gars n'est pas très content, il appelle son copain taxi qui parle à Clém au téléphone et lui demande expressement de payer en avance. On refuse. De toute façon, on sait très bien qu'on trouvera sans difficulté un chauffeur une fois à Sanur, au pire on se fera emmener à l'aéroport et ensuite on appellera l'hotel qui viendra nous y chercher. Le tout sera juste de négocier au plus juste le prix.

 

La traversée de Gili à Nusa Lembogan ne se passe pas trop mal. A quelques reprises, le bateau penche dangereusement à tribord et il est demandé aux passagers de se déplacer à babord.

Par contre, les 25 min de traversée entre Lembogan et Sanur sont un cauchemard !! Je regarde les passagers : il y a deux catégories : ceux qui se marrent, et ceux qui s'accrochent à leur siège et prient pour ne pas chavirer (j'en fais parte hihi). C'est horrible, je pense qu'on va bcp trop vite, la mer est agitée, ça tangue dangeureusement, le bateau se couche, les vaguent fouettent...Mais à mon grand soulagement, nous arrivons à Sanur ! OUF !

Au total 3h de traversée.

 

Maintenant, il nous faut un transport : aucun soucis, la compagnie assure les tranferts terrestres....et nous trouvons sans difficulté un chauffeur qui nous conduit GRATUITEMENT à notre hotel ! Voilà pourquoi le gars de Gili tenait absoluement à être payé en avance ;). Pourtant j'avais demandé un transfert terrestre par mail auprès de la compagnie de bateau avant notre départ, on m'avait répondu par la négative.

 

Notre transfert à l'hôtel de Jimbaran nous rappelle vite à notre proche réalité du retour en France. Nous sommes dans le sud de Bali, c'est bcp plus développé et modernisé : Mc Do, carrefour, grandes avenues....on approche même le 80km/h....du jamais vu, quand nos pointes de vitesse en voiture avoisinaient les 40km/h jusqu'à maintenant ! Heureusement que c'est pour notre dernière nuit....je ne vois aucun autre intérêt à rester par ici.

 

Piscine pour les filles puis plage pour voir le coucher du soleil (18h). L'ambiance sur la plage est cependant sympa : les tables des restos de fruits de mer sur le sable, le monde, les belles vagues....La mer nous semble froide ici après l'eau à 28° des Gili !

Originale

DSC06992red

DSC06995red

DSC06999red

DSC07021red