14 aout 2013 : Taman Negara J2

Aujourd’hui, nous avons réservé une pirogue à moteur pour aller visiter un village Orang Asli (= aborigène). Départ 10h. Nous sommes 4 touristes dans la pirogue, en plus de notre guide. Ça ne paie pas de mine, mais c’est très confortable comme bateau ! A l’aller, je suis tout devant.

negara 1

Une dizaine de minutes sur la rivière (magnifique et très agréable) et nous arrivons à destination. Le village est petit, très sommaire, il n’y a aucun confort. Je me sens assez mal à l’aise. Notre guide nous donnera ensuite énormément d’informations sur leur mode de vie, en anglais of course. C’est intéressant même si, je l’avoue, je ne comprends pas tout. Ensuite, nous avons droit à une démonstration d’allumage de feu (les candidats de Koh Lanta devraient s’en inspirer ;-) ), à la démonstration de fabrication des flèches pour la chasse et au tir à la sarbacane. En plein dans la cible ! Clément tentera sa chance, ainsi que les touristes nous accompagnant : résultats peu probants. Nous quitterons ensuite le village. C’est l’heure du bain et de la lessive, dans la rivière bien entendu. Deux petits enfants se lavent dans l’eau, ils sont mignons comme tout ! Le guide nous a expliqué qu’il s’agit d’un peuple oisif maintenant, ils sont subventionnés par le gouvernement pour la sauvegarde de leur culture, tout au moins ceux que nous rencontrons et qui vivent à proximité de la civilisations si l'on peut dire. Ils touchent également de l’argent à chaque touriste qui pénètre dans le village. D’autres vivent de façon beaucoup plus reculée, dans des villages accessibles après plusieurs jours de marche. Ceci dit, c’était intéressant.

negara 6

negara 2

negara 3

negara 4

negara 5

negara 7

negara 8

negara 9

Cette matinée n’était pas très fatigante, mais nous rentrons exténués, vers midi, à l’hôtel. Le soleil tape dur, il doit fait 40°, c’est difficile à supporter.

Après une bonne heure de repos dans la fraicheur de notre chambre climatisée, nous enfilons pantalons, chaussettes et chaussures de marche et partons en direction du Taman Negara. Une rando de 3h nous attend. Une fois passées les traditionnelles passerelles pour touristes en sandales et tongs, nous atteignons le "vrai" sentier de randonnée. Comme hier, ça monte, ça descend, il faut regarder où on met les pieds, s’aider de cordes par endroits….c’est toujours aussi épuisant, il fait toujours aussi chaud et humide, nous sommes trempés. La végétation est toujours aussi luxuriante, les racines des arbres aussi impressionnantes, les bruits aussi intrigants. Les lézards sont de sortie aujourd’hui, de gros lézards de 20 cm de long. (autant j’accepte de partager ma chambre avec le petit lézard, mais avec ceux là, je crois que j’irai dormir dans la voiture). Après 1h20 de marche, nous atteignons notre objectif : un hide = abri perché pour observer les animaux. C’est dans un abri de ce type que nous aurions pu dormir si nous avions eu le temps de faire un trek 2 Jours/1Nuit (J’ouvre la parenthèse pour préciser que nous avons modifié notre planning à Lang Tengah, nous y sommes restés une journée de plus qu’initialement prévu, par conséquent une journée de moins pour le Taman Negara). Nous ne verrons aucun animal venir s’abreuver depuis notre hide, cependant nous n’y sommes pas aux meilleurs heures (milieu d’après midi) et nous y restons peu de temps. Nous rebroussons chemin, pas de boucle possible pour rentrer.

negara 11

negara 16

negara 17

negara 12

negara 13

negara 14

negara 15

negara 18

Sur le chemin du retour, nous verrons un magnifique oiseau perché à 30m de haut. Il parait énorme. Le temps de monter le téléobjectif sur le boitier de l’appareil photo et il prend son envol : impressionnant ! Il fait au moins 80 cm d’envergure et un bruit sourd en se déplaçant: on sent qu’il est lourd. Je le trouverai sur les photos affichées  au bureau à l’entrée du parc.

Il s’agit d’un Enggang Badak = rhinocéros hornbill       

 http://www.oiseaux.net/oiseaux/calao.rhinoceros.html

Nous croiserons ensuite un petit varan, en bordure du chemin, et un deuxième oiseau relativement gros.

faune

On est en permanence à l’affut dans la jungle. Si l'on n’y prête pas attention, on rate beaucoup de choses, tant au niveau de la végétation que du monde animal. En même temps, il faut en permanence regarder où l'on met les pieds, au risque de tomber. Pas évident de toujours concilier les deux. En tout cas, marcher silencieusement est le meilleur moyen de repérer des animaux. Certains groupes de touristes sont tellement bruyants qu’ils n’ont aucune chance d’apercevoir quoi que ce soit. Mais peut-être ne s’aventurent-ils pas assez loin non plus...

Nous voyons également des singes mais dans le parc de l’unique hôtel situé à l’entrée du Taman Negara.

negara 19

Clément se rafraichira dans la rivière, avant que nous ne la traversions pour la dernière fois et que nous ne quittions le parc national.

Retour à l’hôtel, épuisés, dégoulinants, sales. La douche s’impose !

En début de soirée, nous ressortons pour aller diner. Nous avions repéré un resto qui surplombe la rivière et sert des Roti canai. Malheureusement, il est fermé ce soir. Nous nous rabattons sur un floating restaurant qui nous sert de la cuisine indienne : riz et légumes, spicy et délicieux !

Demain, départ de bonne heure, retour Kuala Lumpur. Notre guide, ce matin, nous a annoncé beaucoup de bouchons sur les routes.