2 aout 2013 : KL to Cameron Highlands.

Ce matin,  le réveil sonne : lever 7h45. Nous prenons notre dernier petit déjeuner (copieux) à l’hôtel Impiana . Il y en a pour tous les goûts : américain, continental, chinois, indien….ici les soupes pimentées de poulet côtoient les viennoiseries, les omelettes, le riz cantonnais, les canai (prononcer "Tchanaille", hum délicieux !), ainsi que de nombreux plats que je ne saurais ni nommer ni décrire, sans oublier de délicieux jus de fruits fraichement pressés (mangue, goyave verte…) et des fruits frais locaux.

Le temps de boucler nos valises, de régler la note, nous voici partis à pieds, avec nos 2 valises chacun, en direction de l’agence de location de voiture. Il est aux alentours de 8h45. Cette « expédition » aurait du être facile et rapide, l’agence étant située dans le building à côté de l’hotel. C’était sans compter sur les obstacles suivants :

-          L’impossibilité de traverser la rue (grillage sur le terre plein central). Ce n’est guère important, des passerelles suspendues pour les piétons relient différentes rues à ce niveau, cela prend juste un peu plus de temps, surtout avec les valises dans les escalators.

-          Le passage de la sécurité à l’entrée du building, qui visiblement ne connait pas l’endroit où l’on se rend, mais fini par nous laisser entrer, nous indiquant la localisation des ascenseurs.

-          Le fait que le niveau «  2A mezzanine flour » indiqué sur notre « voucher » se situe en fait au sous-sol !!!!!!!!

Finalement, Clément a fini par trouver, pendant que je montais la garde auprès des valises dans un coin de couloir.

Nous (= Clément) a pris en main notre véhicule : une belle berline toyota flambant neuve (oups une pression supplémentaire, on aurait préféré une voiture bien rayée !) et nous voici lancé dans KL. Il est aux environs de 10h, soit 1h15 après avoir quitté l’hotel situé à côté ! Après  les 50 minutes pour trouver la station de métro de la veille, on commence à comprendre qu’ici rien n’est simple.

La circulation non plus n’est pas simple, surtout dans KL. Tout d’abord il faut se faire à la conduite à gauche et à la boite automatique, et surtout se frayer un passage dans le flux ininterrompu de voitures, camions et motos à la conduite plus qu’approximative. Ici c’est un peu la loi du plus fort : les motos slaloment, la conduite se fait à gauche mais les voitures doublent aussi bien par la droite que par la gauche, la bande d’arrêt d’urgence fait accessoirement office de voie supplémentaire…et il y a même des radars automatiques (enfin sur l’autoroute au moins !)

Nous quittons KL, ou plutôt nous avons l’impression de tourner autour, en direction des Batu Caves, situées à 15 km au nord de KL. Nous mettrons 1h pour y arriver.

Visite des batu Caves. Nous avions vu de nombreux commentaires négatifs sur ce site, cependant nous trouvons qu’il vaut la peine. Le boudha est impressionnant et le cadre plutôt agréable si on ne regarde pas du côté de KL ! Certes c’est très touristique, mais si vous allez à Notre Dame de Paris en plein mois d’aout, ça l’est encore plus ! Ici pas de file d’attente. Nous sommes accompagnés par des singes. Ils attendent que les touristes leur donnent à manger ou ramassent ce qui traine par terre. Mon préféré : celui qui mange sa glace au chocolat ! Malgré les touristes, les Batu Caves n’en restent pas moins un lieu de culte. Nous entrons dans un temple hindou (après nous être déchaussé) et sommes bénis par ????(je n'ai pas compris le nom de la divinité).

Blog de famlau : Voyage en Malaisie - Ete 2013, KL - Cameron Highlands

Blog de famlau : Voyage en Malaisie - Ete 2013, KL - Cameron Highlands

Blog de famlau : Voyage en Malaisie - Ete 2013, KL - Cameron Highlands

statues batu

bb singe batu

boudha batu

estelle batu

fresque batu

Nous reprenons la route vers les Camerons highlands, en partie par l’autoroute, puis par une magnifique route de montagne (qui met à rude épreuve mon estomac). La route est étroite, sinueuse, mais bordée d’une jungle luxuriante et d’un habitat Orang Asli (= aborigène) disséminé.

habitat OA vers CH 2

habitat OA vers CH

Peu avant l’arrivée à Tanah Rata (ville où se situe notre hotel), nous nous arrêtons en bordure d’une route et allons nous promener dans un plantation de thé. Le paysage est magnifique, l’air est frais et dénué d’humidité ! Une pause bienvenue ! Au retour de cette promenade apaisante, nous prenons une boisson sur la terrasse avec vue panoramique sur les plantations : un thé pour moi et un smoothie de fraises pour Clément. Je passe sur le fait que patraque depuis quelques heures, mon estomac ne supportera pas le mug de thé.

CH 2

CH 1

CH 3

Enfin, nous arrivons à l’hotel, vers 18h. Une petite guesthouse, au calme, aux chambres très sobres, au petit jardin fleuri et apaisant. Le propriétaire nous jouera même un air de guitare en chantant pendant que nous regardons les photos prises dans la journée, installés dans le jardinet. Une petite promenade rapide et by night dans Tana Rata (1 seule rue « commerçante » ), qui ne présente d’autre intérêt que l’animation des restaurants et boutiques de souvenirs. Nous admirons cependant le « pizzayolo » malaisien qui prépare avec dextérité des  roti canai.

Retour à l’hotel, douche, dodo.